Une étude révèle pourquoi les personnes intelligentes sont peu sociables

Une étude menée par deux singapouriens explique pourquoi les personnes intelligentes sont peu sociables. La réponse est simple : elles sont tout simplement moins stimulées par le fait de tisser des relations sociales et restent par conséquent plus à l’aise dans la solitude.

Des idées préconçues

Une étude révèle pourquoi les personnes intelligentes sont peu sociables

On a toujours eu tendance à penser que les intellos ne veulent pas interagir avec le reste du monde tout simplement « parce qu’ils se sentent supérieurs » ou « parce qu’ils pensent que les autres ne sont pas dignes de leur intérêt ». De ce fait, les personnes aux QI moyen se sont toujours moquées des grosses têtes.

Pour mettre un terme à ces idées préconçues, Norman P. Li et Satoshi Kanazawa, deux chercheurs singapouriens ont mené une étude pour émettre une théorie sur le manque de socialisation des personnes au QI relativement plus élevé que la moyenne.

Une étude menée sur 15 000 personnes

Norman P. Li et Satoshi Kanazawa ont mené leur étude sur un groupe de 15 000 personnes entre dix-huit et vingt-huit ans. Les chercheurs ont constaté que les personnes les plus intelligentes au sein du groupe préféraient passer leur temps dans des espaces isolés et avec le moins de monde possible.

Certains d’entre eux affirmaient même qu’ils souffraient de temps à autres lors des contacts sociaux. Selon les chercheurs, la socialisation entraînerait des effets négatifs sur leur état émotionnel. Il est donc préférable pour les personnes intelligentes de rester à l’écart afin de se sentir bien dans leur peau.

Carol Graham, une chercheuse de la Brookings Institution aux Etats-Unis a également expliqué :

Ceux qui sont dotés d’une intelligence supérieure et d’une capacité à l’exploiter sont moins susceptibles de passer beaucoup de temps à se socialiser car ils sont préoccupés par des objectifs à long terme.