Le harcèlement scolaire et ses conséquences sur la santé

Le 8 novembre 2018 se tenait la journée nationale contre le harcèlement scolaire. Ce phénomène qui touche dans notre pays un élève sur dix n’est pas un simple problème social et de comportement. Il peut aussi avoir de sérieux impacts sur la santé de l’élève victime de brimades, physiques et psychologiques et ce, même des années après. Dans cet article, nous faisons le point sur les conséquences du harcèlement scolaire sur la santé des élèves.

Des symptômes physiques parfois évidents

Le harcèlement scolaire est plus souvent psychologique que physique. Mais étant donné l’ampleur du fléau, de trop nombreuses victimes peuvent également être victimes de violences physiques : coups, strangulations voire tabassage ou agressions avec armes. Dans ces situations, il est important de prendre contact avec l’infirmière scolaire et éventuellement un médecin.

Mais la plupart des cas, les conséquences sont plus discrètes car elles sont psychologiques. Mais ces dernières restent tout de même de véritables sources de souffrances.

Les conséquences psychologiques pour l’enfant ou l’adolescent

Le premier impact du harcèlement scolaire chez le jeune se joue généralement au niveau du caractère. Il finira souvent par être perméable au discours de rabaissement qu’il entendra en permanence et sera atteint par une baisse de confiance en lui.

Le stress engendré par les agressions à répétition pourra générer des troubles du sommeil, des comportements alimentaires mais aussi de l’angoisse ou de la dépression.

Bien entendu, ces symptômes rendent également plus difficile pour l’enfant de suivre une scolarité normale. On voit souvent des résultats et des notes en chute libre, ce qui ne peut qu’aggraver l’état de stress du jeune.

Des conséquences plus tardives, à l’âge adulte

Le harcèlement scolaire et ses conséquences sur la santé

Le harcèlement n’impact pas que l’enfance mais peut avoir des conséquences qui se manifeste pendant les années qui suivent. Ainsi, des adultes qui auront été victimes de harcèlement à l’école pourront également être sujet à plus de stress en faisant face à des difficultés de socialisation. On estime qu’ils sont également 3 fois plus exposés aux risques de dépression.

Enfin, il y a des conséquences indirectes pour la santé avec une plus grande propension à l’automutilation, aux tentatives de suicides ou la prise de drogue et d’alcool.

Plus tôt ils sont traités, plus il est possible d’éviter à la personne victime de subir tous ces troubles anxiodépressifs.

Comment traiter le harcèlement et ses impacts

Les blessures de l’enfance sont plus difficiles à soigner. Le mieux reste donc de les prévenir en travaillant auprès des élèves pour éviter que des situations de harcèlement se mettent en place dans les établissements scolaires.

C’est tout le sens de la journée nationale contre le harcèlement scolaire.

Lorsque cela s’est déjà produit, il n’est jamais trop tard pour travailler avec un psychologue. Des approches comme la thérapie cognitive et comportementale permet par exemple d’identifier et de déconstruire les boucles de pensées négatives et de travailler sur l’estime de soi afin de retrouver un rythme de vie normal et légitime.

Lorsque le harcèlement est sévère et le mal-être profondément ancré, une psychanalyse peut aussi être envisagé comme solution de traitement.