Transpiration excessive et problèmes de santé

Les gens qui souffrent de transpiration excessive se posent souvent des questions sur l’origine de ce phénomène. Source de leur mal-être en public et au quotidien, c’est tout à fait normal que des zones d’ombres fassent leur apparition sur certains aspects de ce que l’on nomme dans le jargon médical l’hyperhidrose. La question qui se pose le plus est la suivante : « est-ce qu’un problème de santé peut être à l’origine de la transpiration excessive ? ». Par ailleurs, certaines personnes se demandent aussi si elles transpireraient moins en buvant une quantité d’eau moins importante. Pour éclaircir les zones d’ombres sur le sujet de la transpiration excessive, voici quelques explications.

Moins d’eau, moins de transpiration ?

C’est assez logique pour la plupart d’entre nous, plus on introduit de l’eau dans notre organisme, plus on transpirera. Cela ne reflète pourtant pas la réalité des choses. En effet, la sudation n’est pas vraiment régulée par l’apport en eau d’un individu. Cependant, il est vrai que s’il y a une déshydratation du corps, la sueur sera moindre et l’hyperthermie surviendra par la suite. Dans un cas de canicule ou de forte chaleur, il y aura cette vasodilatation et la régulation sera plus difficile si la personne ne s’hydrate pas correctement. En rentrant un peu dans les détails, on pourra se rendre compte que la sudation est liée au volume plasmatique présent dans le corps et non pas à l’apport d’eau.

Un problème de santé en cause ?

Transpiration excessive et problèmes de santé

Il est impossible de savoir exactement pourquoi un patient souffre d’hyperhidrose sans avoir fait un diagnostic au préalable. Il est à noter qu’effectivement, il y a des cas de transpiration excessive qui peuvent révéler des pathologies. En général, on relève les cas suivants : les problèmes d’infection, la tuberculose ou encore le diabète.

Dans certains cas, la personne va suer même la nuit, ce qui n’est pas normal. Il peut aussi y avoir des pathologies plus graves qui touchent le domaine de la neurologie, on peut diagnostiquer des tumeurs cérébrales ou encore des tumeurs de la moelle épinière, ce qui peut engendrer une hyperhidrose.

Normalement, la transpiration excessive ne concerne qu’un seul côté du corps, c’est la raison pour laquelle un diagnostic précis et complet est nécessaire pour savoir s’il s’agit d’une hyperhidrose primaire ou s’il y a une pathologie sous-jacente qui peut être révélée. On recense beaucoup de cas d’hyperhidrose primaire pendant la période de l’adolescence jusqu’à 30 ans.

L’hyperhidrose et l’hypertension artérielle

Lorsque l’on transpire en excès, il s’agit souvent d’un signal provenant de l’organisme qu’il y a une anomalie quelque part et qu’il faut s’en occuper au plus vite. Même les signes qui peuvent être considérés comme anodins peuvent cacher une pathologie ou une maladie plus inquiétante ou plus grave que l’on ne le pense. Dès qu’il y a un premier cas de transpiration excessive remarquable, il est préférable de prendre rendez-vous chez un médecin ou un dermatologue pour un diagnostic.

L’hypertension artérielle ne montre pas forcément des symptômes remarquables, toutefois les patients hypertensifs devraient rester alertes à certains signes, par exemple si de la fatigue s’ajoute à une transpiration abondante ou si cela s’accompagne parfois de maux de têtes. Si la transpiration est constante, il est possible qu’elle soit due aux effets des médicaments prescrits pour réguler la tension artérielle. Dans ce genre de situation, il est important de réajuster sa thérapie.

En résumé, la transpiration excessive peut être causée par de nombreux facteurs. Il se peut qu’elle soit liée à une hypertension artérielle, mais ce n’est pas toujours le cas. Cela peut également être l’effet secondaire de médicaments, mais pour être fixé il est conseillé de prendre rendez-vous avec un médecin spécialisé.

transpiration excessive - problème de santé