L’accessibilité aux toilettes publiques : un enjeu de santé publique

Alors que certaines études révèlent que 80% des femmes évitent les toilettes publiques et que 77% des français considèrent qu’ils sont d’une hygiène douteuse, la question des sanitaires publics (pourtant enjeu de santé publique) reste taboue.

L’accessibilité aux toilettes publiques : un enjeu de santé publique

L’affaire de tous

Si pour beaucoup d’entre nous, l’accès aux sanitaires publics est une option dont on peut se passer plus ou moins facilement, il n’en est pas de même pour les personnes à mobilité réduite (PMR) ou atteintes de maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI) telles que la maladie de Crohn ou la recto-colite hémorragique (plus de 200 000 personnes en France). C’est pour cela que des associations telles que l’ AFA (association représentant les personnes atteintes de MICI) œuvrent pour interpeller les pouvoirs publics à ce sujet et lutter contre l’isolement des malades.

Le cas de la France

Bien que notre pays s’en sorte mieux que son voisin belge concernant la question de l’accès à des sanitaires accessibles à tous, il est à noter des disparités entre les villes. Ainsi, si Paris et Lyon font bonne figure, avec respectivement 400 et 150 W.C publics, d’autres villes comme Strasbourg ou Marseille doivent encore faire des progrès (4 toilettes publiques pour plus de 850 000 habitants pour la cité Phocéenne).

Une application gratuite pour trouver les sanitaires les plus proches

L’AFA est à l’origine d’une application mobile utile et solidaire permettant de trouver rapidement les toilettes publiques les plus proches de notre position ou de les indiquer aux autres utilisateurs. N’hésitez pas à la télécharger sur iOS ou Android pour en profiter et y contribuer !

fpt: accessibilité aux toilettes